La Conspiration dépressionniste

Formule 1 et intelligence

14 Jul 2009


« On a beau y penser, c’est presque impossible de créer un événement comparable qui atteigne, jusque dans ses moindres détails, un tel niveau de perfection en matière dépressionniste. On parle ici de milliers de mononc-packtés s’a Monson Dry, qui ont consciemment accepté de débourser une somme exorbitante pour tenter de voir passer une dizaine de bourgeois-finis dans des carapaces de tôle qui roulent à plus de 300 km/h et dont la seule caractéristique consiste à faire plus de bruit qu’on en aurait besoin pour déboucher les oreilles de tous les sourds de la grande région métropolitaine. Ce moment grandiose est agrémenté d’une mise en scène grotesque de plusieurs centaines de matantes en devenir qui s’exhibent volontairement l’arrière-train dans le seul but d’augmenter le chiffre d’affaires du jour de la compagnie Molson. Finalement, quand un de ceux que l’on nomme pilote termine premier grâce à son moteur (donc à la technologie et au mieux, au talent des ingénieurs de la compagnie pour laquelle il travaille), il monte sur un podium pour se câlisser un Mathusalem complet de Champagne dans face en se félicitant d‘être un bourgeois-fini qui a les moyen de pratiquer ce que des gens osent nommer un sport. Le tout sur fond encore plus bruyant d’une foule hébétée qui projette dans ce spectacle l’illusion d‘être autre chose que de minables consommateurs qui ne peuvent jamais dépasser 130 km/h sur la 20 à cause de la police pis de l‘état des routes.» 

- Le Grand Prix, « La Conspiration dépressionniste 6 » 

 

« Hitler «était efficace», a estimé le patron de la Formule 1 Bernie Ecclestone dans une interview publiée samedi par le Times où il juge par ailleurs que la démocratie «n'a pas fait grand bien à beaucoup de pays».

«Je préfère les leaders forts», a expliqué le Britannique de 78 ans lors de commentaires sur les dictateurs, dont le leader de l'Allemagne nazie Adolf Hitler. «C'est terrible à dire je suppose, mais à part le fait qu'Hitler s'est laissé emporter et persuader de faire des choses dont j'ignore s'il voulait les faire ou pas, il était en position de commander beaucoup de gens et d'être efficace».

«Si vous observez la démocratie, elle n'a pas fait beaucoup de bien à beaucoup de pays, dont celui-ci (la Grande-Bretagne ndlr)», a par ailleurs estimé le leader de la F1. »

Hitler «était efficace», selon Bernie Ecclestone, « La Presse », 4 juillet 2009