La Conspiration dépressionniste

Boulevard Hamel

20 Jui 2015


Aucune trace ne parle mieux de cette culture anomique que la désintégration du langage visible à même les signes de la route. […] Nous sommes loin de la langue, de ce qui la forme et de ce qui la tient. Elle apparaît elle-même décomposée, précaire comme les stations-service inévitablement condamnées à la fermeture, abandonnée comme tout le reste par les voitures qui ponctuent le flux urbain. Next.


- Poétique du Boulevard Hamel
Québec, ville dépressionniste (2008)