La Conspiration dépressionniste

 

Arts et ordures

5 Fév 2005


(AFP/AFP/Frankfurter Kunstverein – lundi 10 janvier 2005, 20h53)

 

La ville de Francfort a brûlé une sculpture considérée par mégarde comme un déchet encombrant par les services de gestion des ordures, à la grande joie de l’artiste berlinois à l’origine du projet qui a renoncé à porter plainte.

 

***

 

 

From: nicroix
Date: Thu Jan 13, 2005 1:47 pm
Subject: Re: [*******] [depressionnisme] scheherazade madona

Salut

Ça n’a pas de maudit bon sens, où s’en va la jeunesse.

J’ai trouvé ça dans le journal de Québec de hier (mercredi 12 janvier). Les services sanitaires de la ville de Francfort ont en effet jeté à l’incinérateur l’oeuvre d’un artiste berlinois qu’ils avaient confondu avec un paquet d’ordures. Deux points à souligner: ce n‘était pas la première fois que ça arrivait ; et l’artiste était content. Un vrai de vrai, quoi. Math et Pez, vous êtes mal tombés. Allez faire valoir vos talents en Allemagne.

 

***

 

From: mathiopoulos
Date: Thu Jan 13, 2005 2:00 pm
Subject: Re: [*******] [depressionnisme] arts N’ ordures

C’est pas nouveau ça, qu’on jette nos oeuvres d’arts en croyant que c’est des ordures. Tenez moi par exemple, il m’arrive souvent de mettre des sacs blancs ou verts dehors devant chez moi pour décorer et nos services sanitaires les prennent à chaque fois. Je m’efforce de mettre des pelures de carottes afin de représenter notre appartenance à la terre et ses fruits, l’effort de l’homme pour en extraire de quoi le nourrir, de l‘énergie, etc. Mais ce qui importe vraiment c’est le mouvement contraire (dialectique oui): reprendre les ordures pour les mettre dans la rue comme oeuvre d’art. C’est pourquoi nos commandos ont un sens métaphysique…