En librairie
En ligne

www.lepressier.com

Ottawa

Librairie du Soleil
33 George Street
(613) 241 6999

Trois Rivières

Clément Morin
4000, Boul. des Forges
(819) 379-4163

Montréal


Usine 106u
111 Roy Est
http://www.myspace.com/usine106u

La Librairie le Fureteur
25, rue Webster, Saint-Lambert, QC
(450) 465-5597
fureteur@librairiefureteur.qc.ca

Fichtre!
436, rue de Bienville
(514) 844-9550

Zone libre
262, rue Sainte-Catherine Est
(514) 844-0756

Port de Tête
262, avenue du Mont-Royal Est
(514) 678-9566

L'écume des jours
125 rue Saint-Viateur Ouest
(514) 278-4523

Le chercheur de Trésor
1339 rue Ontario E
(514) 597-2529

Coop-UQAM
Pavillon Judith-Jasmin
405, rue Sainte-Catherine Est
(514) 987-3333

Guérin
168 rue Sainte-Catherine Est
(514) 861-5647

Librairie du Square
3453 St-Denis
(514) 845-7617

L'insoumise
2033 Saint-Laurent
(514) 313-3489

Librairie Olivieri
5219 Côte-des-neiges
Tel: 514-739-3639
service@librairieolivieri.com

Concordia Co-op Bookshop
2150 Bishop
Tél.:(514) 844-7445
info@coopbookstore.ca

Librairie Raffin
6330 St-Hubert
(514) 274-2870
www.librairieraffin.com/

Québec


Librairie Pantoute
1100, rue Saint-Jean
(418) 694-9748

286, rue Saint-Joseph
(418) 692-1175

Librairie Générale Française
10, côte de la Fabrique
(418) 692-2442

La Bouquinerie Cartier
1120 av Cartier
(418) 525-6767

La Page Noire
265, rue Dorchester
(418) 977-1955

Le Vaisseau d'Or
685 rue Saint-Joseph Est
(418) 529-4545

Les Introuvables
223, rue Saint-Joseph Est
(418) 640-5993

CD Mélomane
248 rue Saint-Jean
(418) 525-1020

Librairie Saint-Jean-Baptiste
845 St-Jean
(418) 523-7204

Librairie Raffin
Place Fleur de Lys
(418) 524-9909

Librairie Laliberté
Pyramide Saint-Foy
2360, chemin Sainte-Foy
(418) 658-3640

Inter Le Lieu
345 Rue du Pont
(418) 529-9680
http://www.inter-lelieu.org/

Il est bien entendu inutile de nous chercher dans les magasins de l'Empire ou chez Renaud-Bray...

On vous l'avait bien dit! · 15.12.04


PUBLICITÉ ET HUMANITÉ

« Il faut être aveugle pour ne pas constater que l’ignorance, l’impuissance, le mensonge et la peur représentent les principes sur lesquels repose l’asservissante publicité que l’on gobe chaque jour. […] Le combat pour un quotidien délirant est une nécessité pour qui veut éviter l’écrasement de l’imaginaire. Le divertissement nous prend par la main et ne nous laisse plus partir. Les formes d’abrutissement propres au dépressionnisme ont toujours-déjà été celles utilisées par les dispositifs idéologiques du pouvoir.»


« Les poings sur les hics», La Conspiration dépressionniste #1

« Patrick Le Lay, PDG de TF1, interrogé parmi d’autres patrons dans un ouvrage intitulé “Les dirigeants face au changement” (Editions du Huitième jour), livre sa conception de la télévision et estime que le métier de TF1 est « d’aider Coca Cola à vendre son produit. Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible: c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. […] Rien n’est plus difficile que d’obtenir cette disponibilité. C’est là que se trouve le changement permanent. Il faut chercher en permanence les programmes qui marchent, suivre les modes, surfer sur les tendances, dans un contexte où l’information s’accélère, se multiplie et se banalise. La télévision, c’est une activité sans mémoire. »


- ” Le Lay: le métier de TF1 “c’est d’aider Coca-Cola à vendre son produit», dépêche de l’AFP, vendredi 9 juillet 2004


CHOIX DE SOCIÉTÉ

“Le seul baume, la seule délivrance qui soit loisible aux hommes est la communion terrestre des âmes dans la beauté. Or que faisons-nous? Loft Story. Occupation double. Des concours de conformisme. La faillite de l’humanité, 24 heures sur 24 à TQS, comme si Dieu existait pour tout racheter à la fin des temps.»

YL, «L’injure faite aux désespérés»
La Conspiration dépressionniste #2.

«Près de 400 candidats ont tenté leur chance aux auditions d’Occupation double qui se sont tenues à Montréal ces deux
derniers jours. C’est deux fois plus de prétendants que l’année dernière. Seuls deux critères de sélection sont essentiels pour participer : avoir entre 20 et 35 ans et être célibataire. Néanmoins, avoir belle apparence, être articulé et dégourdi lors de sa «minute de gloire» devant le jury sont des atouts. Pour se faire valoir, certains candidats vont loin. L’un d’eux est arrivé avec une pétition de 500 noms signés par des amis «pu capable de le voir célbataire». Une autre avait composé sa prière : «Que votre volonté de nous matcher soit faite…», qu’elle a présentée à L’animateur Éric Salvail.»

«Environ 400 candidats aux auditions montréalaises d’Occupation Double», Le Journal de Québec, 6 juillet 2004, p. 52.


POPULATION EN OTAGE!

«Le spectacle n’est pas ce pouvoir invisible qui gouverne nos vies; simplement, il se cache sous la terre d’un terrain vague de banlieue. Les employés de Vidéotron ont parfaitement montré la voie : pour créer la panique en coupant les réflexes conditionnés, il n’y a rien comme une hache malencontreusement tombée sur un gros câble de fibre optique!»

- «Quelques propositions pour exciter la belle jeunesse», La Conspiration Dépressionniste #2, hiver 2004.


«Un ex-employé de Vidéotron qui s’est livré à des actes de vandalisme durant le conflit qui a touché l’entreprise, au printemps et à l’été 2002, Raymond Julien, 48 ans, de l’Ancienne-Lorette, a été condamné, hier, à une peine de neuf mois de prison à être purgée dans la collectivité. Il devra, en outre, effectuer 100 heures de travaux communautaires. Le 23 août 2002, Julien a sectionné un câble de la compagnie, à Lévis, privant ainsi plusieurs abonnés de service. Le procureur de la poursuite a plaidé devant le juge que les conflits étaient de plus en plus musclés et que cette peine signifiait clairement que ce genre de crime n’est pas toléré dans le cadre d’un conflit syndical.»

- «La prison pour un câble de Vidéotron»,
Le Journal de Québec, 28 juin 2004



LEÇON D’HISTOIRE

« Cette révolution tranquille,
j’affirme que c’est à la télévision
qu’on la doit. À la télévision tout entière.
Avant la télévision, il n’y avait pas de culture
au Québec. Il y avait du folklore et c’est bien différent. »

L’AGENDA MILITANT

Vous êtes tannés de la musique de matante à Rock Détente? Et bien, organisons une manif monstre devant leur studio pour demander qu’ils jouent plus de rock! C’est le rock! Vous qui êtes trop cheap pour vous payer le câble, un vidéo et l’internet haute vitesse, vous voulez de la VRAIE porno à TQS? Demandez et vous recevrez : une manif monstre pour réclamer des gros plans, des double pénétrations, des spreads, des queues et, pourquoi pas, des squirts!!! Vous êtes déprimés à chaque fois que vous passez devant le complexe G, les H et les autres édifices grisonnants de la vieille capitale? Le gouvernement n’aura pas le choix de négocier la coloration de leurs bâtiments en orange fluo si nous sommes au moins 10 à la réclamer à grands cris, pancarte à l’appui! Vous êtes étudiants et vos problèmes financiers ne seraient pas si graves si vous ne deviez dépenser autant en alcool pour vous changer les idées? Faisons en sorte que la distribution gratuite de produits alcoolisés aux étudiants soit une priorité pour le gouvernement. Exigeons le gel des scolarisés! Les possibilités sont infinies! Nous n’avons qu’à nous mobiliser! So so so, so what! Sortez de votre tour d’ivoire d’intellectuels alcooliques et descendez dans la rue! Au moins, on aura du fun et “l’horreur de nos vies” sera moins horrifiante.



LEÇON ACADÉMIQUE


Avec un public de 2 875 millions de spectateurs sur une population de 7 millions, c’est le Québec tout entier qui écoute Star Académie le dimanche soir et c’est le Québec tout entier qui est content.
La frénésie ne se dément pas. La cuvée 2004 est excellente.
Tant pis pour les snobs, on n’est tout de même pas 3 millions d’imbéciles! Bravo !



FONCTION PUBLIQUE

« Les employés de la fonction publique, c’est bien connu, semblent ne rien foutre à travers le monde et à travers les siècles. Machinalement, matinalement et jour après jour, le fonctionnaire se rend dans son hideux décor typiquement dépressionniste pour participer à sa gloire, pour rehausser son pouvoir. Si telle chose arrive, ce n’est point en raison de son intensité; celui-ci peut mourir sans amener dans son sillage toute la culture de la fonction publique. »

« Ce que sont et font les fonfons», Isabelle Lemelin, la Conspiration Dépressionniste #2

Un agent du fisc finlandais, décédé à son bureau, est resté inaperçu de ses collègues durant deux jours. Le sexagénaire, mort le mardi en examinant des retours d’impôts, fut retrouvé le jeudi. Le chef du personnel, évoquant une curieuse conjoncture de coïncidences, attribue le fait au caractère taciturne du fonctionnaire et aux réunions de ses collègues. Une centaine de personnes travaillaient au même étage.

«Finns miss death in tax office », BBC news, 19 janvier 2004


LE SAVOIR UNIVERSITAIRE

«Nous touchons ici au domaine de l’irrationnel, dont Schumpeter (1942) avait bien perçu la nature lorsqu’il expliquait, sans s’en réjouir, que le capitalisme serait vaincu et remplacé par le socialisme, non pas à cause de ses échecs mais, au contraire, en raison de ses succès. Les principaux ennemis du capitalisme, pensait-il, ne se recrutent pas au sein de la classe ouvrière mais chez les «intellectuels», classe d’éternels frustrés, car, dotés du savoir, ils ne détiennent pas le pouvoir. Esprits essentiellement critiques, prescripteurs de morale, donneurs de leçons, ils parviennent à donner mauvaise conscience à la bourgeoisie, d’autant plus que la démocratie, respectueuse de la liberté d’expression, leur donne toute latitude pour exposer leurs thèses et pour persuader les nantis de l’iniquité à laquelle ils doivent leur situation» privilégiée.»

Claude Jessua, «Le capitalisme», PUF, «Que sais-je?» #315, 2004.





 
contact