La Conspiration dépressionniste

Lorraine Pintal et l'idéologie

25 Fév 2014


« Les "producteurs de culture" que sont le T.N.M, la S.A.T., le Théâtre Saint-Denis, l’A.D.I.S.Q., Spectra, l’O.S.M, Juste pour Rire, ont autant à cœur le développement du dépressionnisme urbain que les représentants de l’industrie immobilière. En ce sens, Lorraine Pintal ne fait pas que partager le lit de Christian Yacarini. Outre le vernis contestataire qu’elle donne à son pitoyable théâtre, elle participe à part entière en tant qu’agente culturelle (ayant le haut du pavé du champ de la culture) et partenaire de la ville de Montréal au déploiement idéologique et spéculatif qui a lieu à quelques pas de sa façade (non moins affreuse). Non seulement elle cautionne béatement cet état de fait mais en plus elle en fait la promotion. » 

 - Montréal, ville dépressionniste

"La Conspiration dépressionniste 8", 2011


« Lorraine Pintal fera de toute évidence partie de la brochette de candidates que Pauline Marois compte présenter le 8 mars - avant le déclenchement probable des élections, autour du 11 mars, pour un scrutin le 14 avril, selon le scénario privilégié. D'après nos informations, la première ministre profitera en effet de la Journée internationale des femmes pour annoncer plusieurs candidatures féminines. Celle de l'ex-leader étudiante Martine Desjardins serait du nombre.»

- Lorraine Pintal sera candidate du Parti québécois

-          "La Presse", 25 février 2014 à 05h00 | Mis à jour à 09h44